•  


    Je veux vous parler encore avec la même sincérité que j'ai déjà commencé...
    Je crois devoir à votre attachement la faible récompense de ne vous cacher aucun de mes sentiments, et de vous les laisser voir tels qu'ils sont...
    Ma destinée n'a pas voulu que j'aie pu profiter de ce bonheur...
    J'avoue que les passions peuvent me conduire ; mais elles ne sauraient m'aveugler. Rien ne me peut empêcher de connaître que vous êtes né avec toutes les dispositions pour la galanterie, et toutes les qualités qui sont propres à y donner des succès heureux. Il y en a peu à qui vous ne plaisiez ; mon expérience me ferait croire qu'il n'y en a point à qui vous ne puissiez plaire. Je vous croirais toujours amoureux et aimé, et je ne me tromperais pas souvent...
    J'en aurais une douleur mortelle et je ne serais pas même rassurée de n'avoir point le malheur de la jalousie...
    C'est le plus grand de tous les maux. Et les raisons de son repos ont besoin d'être soutenues de celles de mon devoir.

    Mme de La Fayette (phrases choisies légèrement détournées)
    Peinture de JL Gérôme - Le bain


    2 commentaires
  •  


    "Je l'ai entendu ouvrir son sac, je l'ai senti se pencher sur moi. Il a pris doucement mes mains et les a attachées, l'une après l'autre, aux barreaux de la tête de lit, avec de fines courroies de cuir apportées tout exprès. Il a vraiment serré, pour me faire comprendre que ce n'était pas seulement un jeu, et mes doigts se sont brièvement ouverts et refermés, comme des pattes de poulet. J'ai su alors ce que je savais déjà : quelque chose de différent allait envahir ma vie.
    Pas un instant il ne m'est venu à l'idée de protester, parce que je me sentais étonnamment libre de tout refuser, et donc tout à fait libre d'accepter."

    Florence Dugas

    Dessin de kakichev


    4 commentaires
  • Raffinement, subtilité, voici les quelques notes qui me bercent actuellement.
    N'ayant pas eu l'occasion de voir le film, je lis actuellement "La jeune fille à la perle" de Tracy Chevalier.
    A mon retour dans un train, tiré de ce livre, j'ai lu ceci >


    "... Je ne savais que faire. J'ai cru défaillir à l'idée de me retrouver enfouie sous sa robe, comme aveuglée, que lui serait là à m'observer. Mais il était mon maître. Je lui devais obéissance..."

    Juste un extrait.

    Image > La jeune fille à la perle


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique